Airco cleaning
ou entretien approfondi

Vous craignez le pollen ?

Votre airco dégage de mauvaises odeurs ?

Vous désirez une bonne qualité d'air dans l'habitacle de votre voiture  ?

Laissez entrer l'air frais !

Fermez les fenêtres, fermez la porte et respirez un air frais !

Notre équipe vous propose le nettoyage ou l'entretien approfondi de votre airco.

Airco Cleaning = 59 € TVAC*

Entretien Airco = 99 € TVAC*

Airco Cleaning et entretien airco
* Prix recommandé. Airco Cleaning (59 €) : Nettoyage et désinfection de la climatisation, nettoyage du condenseur et du bac à eau, contrôle de la gouttière de condensation, du filtre à pollen, du filtre déshydratant, du compresseur et de la courroie de compresseur. Entretien Airco (99 €) : Airco Cleaning + vérification du liquide de refroidissement et de l‘huile du compresseur, test d‘étanchéité et test de performance de refroidissement. Mise à niveau des liquides et/ou remplacement de pièces non compris. Demandez-nous plus d’infos au sujet de la compatibilité des articles avec votre véhicule. Valable jusqu'au 30 avril 2021.
Système Air-Conditionné Audi place arrière

Le petit + de votre calendrier

  • La Coccinelle, toute une Histoire
  • La Volkswagen Beetle, sous toutes les coutures 
  • Vidéo VW Funcup avec Jacky Ickx
  • Dicton et citation

La Coccinelle, toute une Histoire

La production en série de la berline de Volkswagen (la « Type 1 ») a commencé le 27 décembre 1945 et c’est grâce à elle que Volkswagen a connu sa véritable success-story. Initialement conçue comme un projet prestigieux des nazis, l’usine a produit des armes à partir de 1939 plutôt qu’un véhicule destiné au plus grand nombre. Jusqu’à la fin de la guerre, seules 630 unités du modèle rebaptisé « KdF-Wagen » en 1938 avaient quitté l’usine de Volkswagen. Ce n’est que sous tutelle britannique et grâce à la sagesse stratégique du major Ivan Hirst que l’histoire unique de la Volkswagen Coccinelle s’est écrite à Wolfsburg.

La production civile en série de la Volkswagen, appelée Type 1 en interne et connue plus tard sous le nom de « Coccinelle » dans le monde, commença seulement après la fin de la guerre, le 27 décembre 1945, sous tutelle étrangère, puisque le gouvernement militaire britannique avait précédemment repris l’usine de Volkswagen GmbH en juin 1945. Les Britanniques envisageaient en fait d’utiliser la Volkswagen Type 1 pour accomplir les missions de transport urgentes au sein de la zone d’occupation. Ce pragmatisme permit de conserver l’usine qui était menacée de démantèlement.

Le major et senior resident officer Ivan Hirst y a joué un rôle particulier. Sa clairvoyance et son talent d’improvisation ont permis le début d’une production automobile pendant les années de rationnement dans des conditions marquées par les pénuries. Grâce à son enthousiasme pour la technologie et l’automobile, à son dynamisme débordant et à une position claire, il est parvenu à transformer en un rien de temps l’ancienne usine d’armement en une entreprise commerciale civile.

En août 1945 déjà, le gouvernement militaire britannique avait commandé 20 000 véhicules. Cet élan est un signe évident de renouveau et d’espoir au sein de l’usine détruite en grande partie après la guerre. Parallèlement, cette initiative est cohérente avec la politique allemande ultérieure de la zone britannique, qui considère la sécurité matérielle et les perspectives d’avenir pour la population comme les pierres angulaires de la mise sur pied de structures démocratiques. La démocratie s’est aussi imposée dans l’usine de Volkswagen : les représentants de l’entreprise, élus démocratiquement, ont tenu leur séance constitutive le 27 novembre 1945.

Ligne de production Volkswagen
VW Cox Beetle

Cependant, la situation était marquée par de graves problèmes pour le personnel, qui manquait de nourriture et de logements, et pour la production en cours, qui souffrait de la pénurie de matériaux et d’énergie. Malgré ces circonstances difficiles, la première berline de Volkswagen sort des lignes d’assemblage peu après Noël. Wolfsburg et l’usine de Volkswagen GmbH vivent grâce à elle un miracle de Noël tardif, huit mois seulement après la fin de la guerre. 55 véhicules seront produits au total à la fin de l’année 1945.

Dès 1946 et jusqu’à la réforme monétaire, environ 1 000 véhicules étaient produits chaque mois, chiffre qui ne pouvait être revu à la hausse au vu de la pénurie de matières premières et de matériel ainsi que du manque de main-d’œuvre. Les administrateurs responsables jusqu’en automne 1949 ont pris les bonnes décisions pour poursuivre la croissance de l’entreprise : ils ont mis sur pied un service après-vente ainsi qu’un système de distribution et ont démarré les exportations de la berline de Volkswagen à l’été 1947.

La décision de développer une production civile et de construire la Volkswagen Type 1 en série était le premier chapitre d’une histoire à succès unique. La relance précoce a permis à l’usine de Volkswagen GmbH d’occuper une excellente position de départ pour la reprise économique après l’introduction du mark allemand. Sous le nom officieux de « Coccinelle », la Type 1 est devenue plus populaire qu’aucun autre modèle auparavant dans le monde. Elle fait aussi figure d’exemple en ce qui concerne le délai de fabrication et le volume. C’est après 21 529 464 unités produites, dont 15,8 millions en Allemagne, que Volkswagen a décidé en juillet 2003 de mettre un terme à la production de la VW Coccinelle au Mexique.

La Volkswagen Beetle, sous toutes les coutures 

Photo 1 / 1
Photo 1 / 1
Photo 1 / 1
Photo 1 / 1
Photo 1 / 1

Vidéo VW Funcup avec Jacky Ickx

Dicton et citation

" En avril, ne te découvre pas d'un fil ! "

En avril, nous sommes bien entrés dans la nouvelle saison, le Printemps nous apporte les premiers rayons de soleil. Malgré cette luminosité ambiante, nous ne sommes pas encore en Eté, et les journées peuvent s'avérer être froide, pire encore le matin et la fin d'après-midi. Alors, faite attention, ne vous habillez pas comme en été, vous pourriez être surpris.